8 Comments

  1. Je comprends que tu aies eu besoin de dire stop. Tu as le droit de dire stop meme si tu prônes la bienveillance avec tes enfants ! Même si c’est trop peu souvent écrit, la bienveillance est un chemin et non pas une fin en soi ! Ainsi, elle commence avec soi-même. Pour être bienveillante avec tes garçons, il me semble important que tu le sois avec toi-même. Alors oui, tu as le droit de craquer. De dire « stop ». De dire que t’en peux plus. Que t’es fatiguée. Que t’es à bout ! Car tu es une humaine ! Une maman certes mais une femme avant tout. Et je suis certaine que ça n’a rien entaché à votre relation ni que c’était de l’adultisme ou autre. Tu avais juste besoin de souffler. De leur dire. Alors, même si c’est pas évident, laisse la culpabilité de côté. Tu fais au mieux chaque jour et ce n’est pas un moment sombre qui résumera leur enfance. Tu as le droit de craquer ! Et tu n’as pas à t’en vouloir d’être humaine…

  2. Ansofy

    Merci merci merci et encore merci 🙏 ma Ju ! Je suis sure maintenant que tu écris les articles pour moi 😜😘 car je suis exactement dans ce cas cette semaine !! J’ai l’impression de devenir la pire version de moi !!! Tout le contraire de ce que je veux être pour Myla !!!
    Bisous bisous bisous 😘 plein d’amour et à très vite !!!

  3. Isa

    Moi aussi ça m’arrive de craquer, même si j’essaye que ce soit le plus « interne » possible.
    ça m’arrive de « crier » en mode silencieux quand il ne regarde pas lol.
    Ou quand ça fait 2h qu’il téte non stop la nuit et que je veux juste qu’il lâche et que je commence à m’agiter dans tous les sens pour le faire décrocher !
    Ou quand il jette sa cuillère pour la douxième fois par terre.
    Mais dans l’ensemble je pense qu’on s’en sort quand même aussi bien qu’il est possible de le faire. La bienveillance ce n’est pas être parfaite tout le temps, et franchement je pense déjà que tu es déjà très zen et très bienveillante ! Parfois on culpabilise mais on fait déjà au mieux, et être une mère suffisamment bonne, ça suffit 😉 !

  4. Rousseliere

    Pour ma part la parentalité positive oui j essaie à fond, mais moi je craque et souvent trop fatiguée, pas de temps pour moi. Alors je fais ce que je peux sur le moment. Je me réconforte comme ça. Et puis comme eux j apprends. En tout cas bravo pour tous ces écrits, pour ce partage de maman. Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *