6 Comments

  1. Bonjour Juliette 🙂
    alors tout d’abord : si, à moi, ça m’a appris des trucs ton article 😉 j’entends beaucoup parler de routine de lavage etc etc… j’avoue, moi, en grande adepte de l’HNI, je ne laisse pas mon bébé avec plus d’un pipi dans sa couche lavable. Je faisais pareil pour ma fille et je lavais les couches avec d’autres vêtements même parfois. Donc la routine nettoyage, c’est : un cycle long que j’éteins parfois pour laisser tremper et après je rallume la machine pour que le cycle se termine. Je fais parfois ma lessive moi-même avec du savon noir liquide, des cristaux de soude, du bicarbonate de soude, du vinaigre blanc et de l’huile essentielle d’arbre à thé, pas de savon de Marseille. Parfois, j’achète de la lessive. Et j’ai l’impression que ça fonctionne nickel comme ça. Il est très rare que bébé fasse caca dans sa couche mais auquel cas, je la nettoie tout-de-suite car j’avais essayé avec voiles de protection pour mon aînée et je n’ai pas du tout aimé.
    Concernant la DME, on fait pareil (et on a fait pareil avec l’aînée), parfois morceaux (pour l’instant on jette tout par terre, c’est tellement drôle) et parfois purée et compotes. Je sais que découvrir des saveurs nouvelles c’est la vie, mais de nouvelles textures aussi. Le cerveau crée de nouvelles connexions en apprenant la texture lisse de la purée. Chose qu’il ne peut pas faire en goûtant des morceaux même si ce sont des morceaux de pommes de terre cuites VS une purée de pommes de terre sans additif. Bref, ce n’est pas le sujet…
    J’ai moi aussi ce problème de marques quand la couche est serrée comme ceci et fuites quand la couche est desserrée ne serait-ce que d’un point. Alors je mets des jetables quand je sais que je n’aurais pas la tête ou le temps pour proposer à mon bébé de faire ses besoins. Et de toute façon, en sortie, comme toi, nous en mettons de toute façon car dans le sac il n’y a que des jetables… Ici l’HNI devient plus facile à mesure que la motricité de bébé s’affine. Il devient plus facile de suggérer l’élimination à un bébé qui se tient bien assis dans mes bras et que je n’ai pas besoin de trop de mouvements pour le déshabiller. Après, j’avoue que vivre dans un pays plus chaud qu’ici ou un département d’outre-mer ne me déplairait pas tellement je n’aime pas vivre avec un bébé en hiver (et à bien d’autres égards que pour l’HNI).
    Merci pour cet article.
    Ps : je prépare l’article que je t’ai promis et ai hâte de voir ce que tu auras à dire sur le sujet 😉
    Natacha

  2. Mallory

    Ici on est en couches lavables parce que j’ai trouvé un service qui nous les loue et les lave. Ils passent 2x par semaine, prennent les sales et laissent des propres. Forcément ça coûte plus cher mais bon c’est un choix et je ne me voyais pas les laver, déjà après le repas en DME c’est du sport à nettoyer et changer 2 loulous. Et pendant les vacances c’est jetables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *