Et j’ai crié, criéée « Aïe » pour qu’il arrête… (premières dents et allaitement)

Je disais précédemment que je ne savais pas ce qui pourrait me faire arrêter l’allaitement, j’ai trouvé!

Les dents!

Les garçons ont sorti trois dents à eux deux, en une semaine. 

Si Crevette a rapidement appris à ne pas mordre, Croquette, lui, s’acharne depuis une semaine à me donner des coups de dents.

J’ai lu des articles qui affirment qu’un bébé ne peut pas mordre en même temps qu’il tète. Je pourrais leur montrer la trace de la première dent de Croquette, ça fait une semaine et elle y est toujours. Ayant deux bébés à allaiter, la mise au repos est impossible donc ça ne cicatrise pas. Et si, effectivement, depuis il n’y a pas eu de nouveau coup de dent franc et incisif, il y a quand même tous les jours des moments douloureux. Comment leur expliquer que, désormais ils ne peuvent plus lâcher le sein en gardant les mâchoires serrées. Comment leur expliquer qu’il faut mieux ouvrir la bouche pour ne pas blesser Maman?

Il est également dit dans ces articles qu’il ne faut surtout pas crier, ni reculer trop brusquement pour ne pas effrayer les bébés: « Il faut glisser le doigt dans la bouche pour pouvoir retirer le sein ». Les personnes qui rédigent ces articles n’ont visiblement jamais été mordues par leur bébé. C’est quand même une zone très sensible! Evidemment que la réaction est vive!

Entre ça et la petite phrase qui pique « Peut-être que votre enfant, s’il continue à mordre, essaie de vous faire comprendre quelque chose… qu’il ne veut plus téter par exemple »

Alors là, comment ne pas culpabiliser ?

Et mince ! J’ai crié sur mon fils quand il a mordu, je lui ai dit un « non » ferme pour lui faire comprendre que c’était douloureux, qu’il ne fallait pas qu’il recommence… Et si maintenant il angoisse à chaque fois qu’il veut téter?

Dans ce genre d’article, on vous dit également de tenir bon, que l’allaitement maternel reste le plus important et le plus sain pour votre bébé…

Oui, alors là j’avoue il y a un moment où on pense à arrêter. Une semaine à souffrir à chaque succion, à appréhender chaque tétée… Pour l’instant je tiens bon. Déjà parce que je ne vois pas comment faire: Crevette faisant l’effort de s’adapter à la nouvelle situation, pourquoi le priver de l’allaitement maternel parce que Croquette n’a pas encore compris le nouveau fonctionnement?

Et puis je ne vais pas arrêter l’allaitement avec l’un pour continuer avec l’autre.

Commençant à angoisser (« Vais-je devoir arrêter d allaiter pour une raison aussi bête ?»), j’ai appelé ma conseillère en lactation qui m’a dit que, non seulement ça arrivait à beaucoup de mamans de se faire mordre, mais qu’en plus elles criaient toutes, de surprise ou de douleur… Voire même pour que leur enfant comprenne que « Non! on ne peut pas mordre ».

Bon, moi ça fait une semaine que je hausse le ton quand je me fais mordre (j’avoue j’ai même pleuré deux fois ) mais rien n’y fait …

Ses premiers conseils sont donc :

-Refaire du peau à peau ( c’est vrai que je n’ai pas vraiment de temps pour le peau à peau mais on va trouver quand papaMax sera de retour)

-Avoir toujours un anneau de dentition à disposition même s’il n’est pas au frais pour qu’il fasse bien la différence entre ce qu’il a le droit de mordre et ce qu’il ne peut pas mordre: S’il mord pendant la tétée, on stoppe et on donne l’anneau.

-Prendre le temps de lui expliquer au calme, pas seulement sur le coup.

-Masser les gencives.

Ce sont des solutions basiques. Mais déjà savoir que d’autres maman l’ont vécu et ont su dépasser ce passage douloureux, ça me remonte le moral . Savoir que, non, je n’ai pas traumatisé mon fils (enfin, j’espère!) m’a également réconfortée. Et de me faire rappeler que le soutien du conjoint est indispensable, ça ne mange pas de pain!

 

Dans le livre de la leche league, l’art de l’allaitement maternel, il est préconisé de garder un doigt près de la joue du béé, pour l’introduire dans la bouche au premier signe avant-coureur de morsure, et de retirer le sein en disant « On ne mord pas » d’un ton ferme. Ceci accompagné d’une proposition d’anneau de dentition ou autre objet plus approprié. Perso, j’ai essayé et ça peut être efficace comme l’inciter à serrer davantage, c’est variable.

La dernière étape étant de poser l’enfant par terre en disant « On ne mord pas » et de le reprendre en le rassurant très vite. Moi si je fais ça, Croquette se met à pleurer direct…

 

Depuis, j’ai changé un petit truc qui me parait évident avec un peu de recul . Je ne hausse plus le ton quand mon fils ne fait pas l’effort d’ouvrir la mâchoire assez grand, ça le fait pleurer et je n’ai pas envie que la tétée soit assimilée à un moment désagréable où on se fait « disputer ». Désormais je le félicite quand il ne me blesse pas, et je lui parle tout au long de la tétée, je le préviens dès que je sens la pression monter autour du mamelon. Il semble plus réceptif et me fait des sourires. J’ai mis aussi sur pause certains moments de coallaitement. Je n’arrive pas à être assez détendue et je ne peux pas être concentrée sur Croquette si j’ai les deux à gérer en même temps. Je pratique le coallaitement uniquement quand je les sens « relax ». S’il y a un tout petit peu d’agitation ou d’excitation, c’est la morsure assurée.

 

10 jours, Il semble qu’il y ait un peu de mieux, la plaie commence à cicatriser mais ça n’est pas encore gagné, les deux mamelons sont toujours douloureux… J’espère que ça va vite rentrer dans l’ordre et que l’allaitement va pouvoir se poursuivre, dans une atmosphère apaisée et apaisante. 

12 jours, la plaie cicatrise, les douleurs s’atténuent et depuis hier plus de morsure, même en coallaitement. Je croise les doigts!

 

EDIT:

On m’a parlé de quelque chose assez intéressant hier. Les petits ne comprennent pas la négation de quelque chose… En gros, il ne faut pas dire « ne jette pas de sable sur la tête de ton frère » mais  » laisse le sable par terre » … Et donc pour être plus claire vis-à-vis de votre petit croqueur, il vaut mieux lui dire « ouvre la bouche » plutôt que « ne me mord pas » … Enfin, tout ça après avoir crié de douleur évidemment ! 

Allez, force et honneur les mamans allaitantes mordues ! Pour moi ça a duré trois semaines en tout puis plus rien ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *